Les expériences de pensée : entre philosophie, sciences, littérature et arts

Colloque international organisé par Jean-Charles Darmon, République des Savoirs, responsable de la composante CRRLPM et Thomas Mondémé en partenariat avec l’équipe ESR de l’UVSQ et avec le soutien du Labex Transfers et l’IUF.

On assiste actuellement à un regain d’intérêt considérable pour la notion d’expérience de pensée. Bien qu’elle ait déjà donnée lieu à une abondante littérature théorique, il semble que cette question ait toujours souffert d’un manque de dialogue entre les disciplines, alors que, paradoxalement, elle s’affirme comme objet transdisciplinaire par excellence. Présente dans les sciences, dans la philosophie (analytique, politique ou morale), dans la littérature (de l’utopie à la science-fiction, en passant par les textes que nous avons étudiés), l’expérience de pensée est trop souvent théorisée de façon « solipsiste », malgré des résultats parfois intéressants.  De nombreux philosophes dénient toute importance réelle aux expériences fictives car ils n’examinent souvent qu’un corpus trop restreint, avec des outils purement philosophiques, qui cantonnent le cognitif au propositionnel et négligent parfois les potentialités signifiantes de la forme au profit de la pure analyse conceptuelle. Inversement, les critiques littéraires sont trop prompts à utiliser cette notion afin de redonner à la littérature une « respectabilité cognitive » que la vulgarisation du structuralisme avait négligée, sans pour autant être en mesure de donner une armature conceptuelle et technique sérieuse à pareille démarche. L’objet de cette enquête collective sera d’essayer de combler cette lacune. En réunissant une quinzaine de chercheurs issus de l’histoire et de la philosophie des sciences, de la philosophie et de la théorie littéraire, on espère pouvoir obtenir une vue plus nette de ce que font et peuvent faire les expériences de pensée, selon leur contexte d’usage.

ProgrammeColloqueExpeìriencesdepenseìe3-4oct.2014