Les controverses de Huet dans la République des lettres

Les controverses de Huet dans la République des lettres
Journée d’études organisée par Nausicaa Elena Milani, Jean-Charles Darmon et Sophie Roux

Matinée

Elena Rapetti (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano)
Mogens Laerke (CNRS-Marseille)
pause café
Domenico Collacciani (République des Savoirs.)
Nausicaa Milani (République des Savoirs)

après-midi

Table ronde
Jean-Charles Darmon (ENS-République des Savoirs)
Audrey Le Coustour (UVSQ)
Nausicaa Milani (République des Savoirs)

 

Pierre-Daniel Huet (1630-1721) est un érudit français, connu pour sa capacité à combiner érudition profane et sagesse chrétienne, pour le lien qu’il voulut établir entre la vie intellectuelle des savants et leur vie morale, pour son utilisation de nouvelles formes littéraires, pour sa mémoire prodigieuse et pour son activité indomptable. Mais ce fut aussi un adversaire redoutable dans les disputes, controverses et querelles qui opposèrent Cartésiens et anti-Cartésiens, Anciens et Modernes, Jésuites et Jansénistes, salonnières et humanistes. La conférence Huet’s Controversies in the Republic of Letters se propose d’étudier la figure de Huet à travers les relations qu’il entretint avec les membres de la République des Lettres, en portant une attention particulière aux controverses dans lesquelles il fut engagé, mais aussi à ses contradictions et à les interprétations qu’il suscita. Ainsi, nous comprendrons mieux son œuvre dans une période marquée par le développement de la nouvelle science, le renforcement de la République des Lettres et la crise de la conscience européenne. Pour ce faire, nous nous intéresserons particulièrement aux thèmes suivants :

1. Huet et la République des Lettres
Quel sens Huet a-t-il attribué à la République des Lettres ? De quelle manière a-t-il interprété les contours et l’évolution de cet espace virtuel ? Comment l’a-t-il transformé ? Est- il possible d’interpréter les controverses auxquels il a participé à la lumière de l’opposition entre l’éthique intellectuelle de l’ancienne République et les tendances littéraires et scientifiques reliant salonnières, jansénistes, modernes et cartésiens ? Quels sont les concepts éthiques, herméneutiques et philosophiques qui ont été associés à la figure de Huet au sein de la République des Lettres ?

2. Huet et le scepticisme
Dans quelle mesure Huet peut-il être considéré comme un sceptique? Quelle est l’origine de son scepticisme et quelle en est l’originalité? Quelle relation Huet aussi bien que les sceptiques établissent-ils entre l’exégèse biblique, l’exégèse des manuels scolastiques et l’exégèse des textes anciens? Comment le scepticisme de Huet évolue-t-il à partir des Alnetanae Quaestiones (1690) jusqu’au Traité philosophique de la foiblesse de l’esprit humain (1723), en passant par la Censura philosophiae cartesianae (1689)? Comment Huet réconcilie- t-il son scepticisme critique et épistémologique avec la vérité scientifique d’une part et la morale d’autre part ?

3. Huet et les controverses
Quelles sont les disciplines que Huet et ses adversaires mobilisent dans leurs controverses ? Quelles sont leurs stratégies et leurs tactiques argumentatives ? Comment la volonté de Huet d’intégrer une dimension morale dans la vie intellectuelle des Savants se manifeste-t-elle dans ses controverses ? Cette volonté est-elle partagée par ses adversaires ? Quel impact l’interprétation qu’a donnée Huet de la culture antique, explicitée en partie dans la querelle entre anciens et modernes, eut-elle sur les querelles où il fut ensuite impliqué ? Les marginalia des écrits de Huet et des livres qui appartenaient à sa bibliothèque constituent-ils des étapes préparatoires à ses controverses? Quel est le lien entre les stratégies interprétatives qu’il utilise en lisant des textes et les stratégies argumentatives qu’il utilise dans les controverses ?

 

Avril 13 2016 Affiche Huet
Huet-prog