Soutenance de thèse : « Pour une philosophie clinique des greffes de mains et de visage. Histoire, épistémologie, éthique. »

Martin Dumont soutiendra sa thèse

Pour une philosophie clinique des greffes de mains
et de visage.
Histoire, épistémologie, éthique.

Samedi 2 décembre à 14h

 
Affiche soutenance
 

Adresse
Ecole normale supérieure – 45 rue d’Ulm – 75005 Paris
Salle Beckett (rez-de-chaussée, droite)

 

 

Membres du jury

Christian Baudelot, ENS / Centre Maurice Halbwachs,

Pierre Le Coz, université d’ Aix-Marseille,

Mme Céline Lefève, université Paris Diderot,

Jean-Luc Nancy, université de Strasbourg,

Emmanuel Morelon, CHU de Lyon,

Mme Anne-Marie Moulin, CNRS / SPHERE,

Frédéric Worms, ENS (directeur de thèse).

 

Un pot sera proposé à l’issue de la soutenance,

merci de prévenir en cas de présence (martindmnt@yahoo.com)

 

Résumé :

Ce travail s’efforce d’élaborer une philosophie clinique des greffes, particulièrement des greffes de mains et de visage ; c’est-à-dire une philosophie qui repart toujours de l’expérience du soin et des patients. L’histoire de la constitution des greffes comme soin efficace, du début du vingtième siècle aux années 1960, y est examinée : elle permet de percevoir les obstacles inattendus qu’il a fallu apprendre à surmonter, et combien ces procédures reposent sur des conditions précises et contraignantes. Cette épistémologie critique permet ensuite d’aborder les questions éthiques soulevées par les greffes de tissus composites. Celles-ci ont suscité d’importants débats, auxquels la clinique a en partie apporté des réponses. Mais des questions éthiques subsistent, qui sont abordées en décrivant les conditions délicates du choix de la procédure et en interrogeant les normes qui légitiment de recourir à ce soin risqué pour le traitement de handicaps graves.

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles