Michel Morange, Une histoire de la biologie

Résumé :

Bien que la biologie soit l’une des sciences les plus actives de notre époque, il n’existe pas en langue française d’ouvrage de synthèse moderne retraçant son histoire. Un tel livre est pourtant indispensable aux scientifiques et aux étudiants en science, trop souvent ignorants de l’histoire de leur discipline, aux historiens – les sciences prennent une place croissante dans l’histoire et son enseignement -, et à tout lecteur cultivé s’intéressant à l’histoire des idées.
Plusieurs traits originaux caractérisent cet ouvrage : – une grande place y est donnée à l’apport des techniques et au rôle des expériences, et plus généralement au milieu socio-technologique au sein duquel les transformations scientifiques se développent ; – il s’agit d’une histoire complète des sciences du vivant, dans le temps, de l’Antiquité à aujourd’hui, et dans l’espace des disciplines, incluant des domaines souvent négligés dans l’histoire de la biologie comme l’écologie, l’éthologie ou la biologie végétale ; – l’objectif est d’introduire la longue durée dans l’histoire de la pensée biologique, mais aussi ses fractures, ses basculements ; cette vision globale devrait permettre de mieux apprécier la nature des échanges interdisciplinaires qui ont façonné la science du vivant, plus que toute autre peut-être.

Composante : Centre Cavaillès