Colloque « Bachelardismes et anti-bachelardismes en France. Controverses épistémologiques des années 1960 »


Détails de l'événement

Cet événement s'est terminé le 17 avril 2019


Colloque

« Bachelardismes et anti-bachelardismes en France. Controverses épistémologiques des années 1960 »

16-17 avril 2019

2017_06_19&20_CdF

Adresse

Institut d’études avancées de Paris

Hôtel de Lauzun, 17 quai d’Anjou, 75004 Paris

 

organisé par Lucie Fabry, Sophie Roux et Frédéric Worms

Argumentaire

Programme

Résumé des communications

Mardi 16 avril

09.00 – 12.00 : Matérialisme historique et héritages marxistes

Présidence : Sophie Roux

Simone Mazauric, Université de Lorraine : Le bachelardisme problématique de Louis Althusser
Audrey Benoit, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : Critique de l’idéalisme empiriste : l’histoire bachelardienne des sciences dans l’épistémologie d’Althusser

Pause café

Jussi Palmusaari, King’s College London : Can Rupture Be Thought? Historical and Epistemological Breaks in Althusser, Lardreau, and Rancière

12.00 – 13.30 : Repas

13.30 – 18.00 : Épistémologie historique et histoire des sciences

Présidence : Frédéric Worms

Sophie Roux, École normale supérieure : La question de l’historicité des sciences chez les bachelardiens

Giuseppe Bianco, Universidade de São Paulo/EHESS : Épistémologie historique et sociologie de la connaissance. Bachelard et l’émergence des SHS

Pause café

Sam Talcott, University of the Sciences in Philadelphia : The Bachelardian Anti-Bachelardism of Georges Canguilhem’s Histories of Scientific Concepts

Stéphane Zygart, Université de Lille : Analyser les pratiques sans coupure épistémologique : deux usages de la vérité chez Canguilhem et Foucault

Massimiliano Simons, KU Leuven & Matteo Vagelli, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : The legacy of Gaston Bachelard’s phenomenotechnique : un héritage invisible ?

Mercredi 17 avril

09.00 – 12.00 : Rupture et sociologie

Présidence : Simone Mazauric

Marc Joly, CNRS/UVSQ : Pierre Bourdieu avec Gaston Bachelard : de la « rupture épistémologique » à la pratique de la réflexivité

François de Singly, Université Paris Descartes : La double rupture

Pause café
Elsa Rambaud, Université de Nantes : Quelques complications associées à l’idée de « rupture épistémologique » : une relecture de la polarité « sociologie critique » / « sociologie de la critique »

12.00 – 13.30 : Repas

13.30 – 15.00 : Rupture et sociologie (suite)

Présidence : Simone Mazauric

Lucie Fabry, École normale supérieure : L’(auto)critique du bachelardisme en sociologie par Jean-Claude Passeron

Philippe Lacour, Universidade Federal de Brasilia : La raison élastique : Passeron, les sciences de la culture et l’héritage bachelardien

Pause café

15.30 – 18.00 : La science et ses autres

Présidence : Lucie Fabry

Vincent Bontems, CEA/Mines ParisTech : Bachelard auteur de science-fiction ? Sciences et fictions de l’anti-bachelardisme dans les années 1980

Frédéric Fruteau de Laclos, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : « Il ne faut pas trop médire des images ». Imagination matérielle et fantastique transcendantale.

Elie During, Université Paris Nanterre : Dialectique de la durée et temps logique : Bachelard avec Lacan

Colloque organisé par l’USR République des Savoirs, avec le soutien du Labex TransferS et de l’Institut d’études avancées de Paris.

 

Inscriptions obligatoires sur https://www.paris-iea.fr/