L’annonce au malade

Type de production : 

Auteur : 

La violence des tensions liées à la situation, malcommode pour le médecin et sidérante pour le patient, d’une annonce de maladie, marque bien souvent le véritable début de la maladie pour le patient et fragilise la relation médicale. Elle est d’autant plus choquante que ce sont ici les mots, qu’on oppose habituellement à la violence, qui ont des effets délétères. Cela explique que la maladie puisse être mal annoncée, ajoutant au mal déjà présent. Il s’agit alors de rappeler que le langage a bien une origine éthique : on parle à autrui dans la perspective d’une sollicitude pour lui. Annoncer demande de renouer sans cesse avec cette origine et exige un engagement à chaque fois renouvelé du médecin, qui doit lui-même être soutenu dans cette épreuve.