« Le “roman physiologique” au miroir de la critique aurevillienne »

Type de production : 

Auteur : 

Équipe(s) : 

« Le “roman physiologique” au miroir de la critique aurevillienne », dans Pierre Glaudes et Marie-Françoise Melmoux-Montaubin (dir.), Barbey d’Aurevilly. Perspectives critiques, Actes du Colloque de Cerisy (août 2014), Paris, Classiques Garnier, 2016, p. 267-283.

Résumé : L’article envisage le rapport ambigu que Barbey entretient avec le « roman physiologique ». Il s’agit de mettre en regard la réflexion qu’il mène dans son œuvre critique sur l’intégration des motifs pathologiques en littérature et l’utilisation qu’il fait de ces derniers dans ses propres fictions, notamment dans Un prêtre marié. Barbey entend prendre le contrepied du traitement naturaliste du corps souffrant, en instillant de l’âme dans les drames de la chair.