Problèmes de la métaphysique : usages de la relation

La proposition l’ « être est relation » a trouvé une nouvelle actualité dans la philosophie contemporaine. Elle est au centre des tentatives de reconstruction de la métaphysique qui font communiquer des œuvres aussi disparates que celles d’ H. Bergson, G. Tarde, A. N. Whitehead, R. Ruyer, G. Simondon ou encore G. Deleuze. Elle annonce un nouveau genre de questions : comment des individus, physiques, biologiques, techniques et sociaux, se constituent-ils à l’intérieur d’un tissage relationnel, toujours singulier et mobile ? Si la notion de substance n’est plus adéquate pour penser les êtres quels concepts lui substituer? Que serait une identité relationnelle ? Quelles sont les conséquences épistémologiques de ce changement de perspective ?

Après une première année consacrée à repérer les principaux moments historiques de sa problématisation, le séminaire se concentrera sur les tentatives plus contemporaines qui visent à rendre au concept de relation son statut de principe métaphysique de constitution des choses.

Le séminaire est organisé avec la collaboration du Centre Jean Pépin (UPR 76)

Responsables : Saverio Ansaldi, Gwenaëlle Aubry, Didier Debaise

Vendredi 10 octobre 2014, de 17h à 19h. Frédéric Worms: « Agir dans les relations »

Vendredi 21 novembre 2014, de 17h à 19h. Frédéric Worms: « Les relations entre les êtres»

Vendredi 19 décembre 2014, de 17h à 19h. Elisabeth Kessler: « Schelling, Heidegger, ou la relation obligée en art»

Vendredi 23 janvier 2015, de 17h à 19h. Paul-Antoine Miquel: « Aspects d’une théorie de l’organisme à partir de Simondon »

Vendredi 27 mars 2015, de 17h à 19h. Isabelle Stengers: « Whitehead : relations et modes d’abstraction »

Vendredi 29 mai 2015, de 17h à 19h. Alain Badiou (titre à préciser)