Séminaire CRRLPM : De l’épicurisme chrétien et de ses variations

Séminaire littérature et morale à l’âge classique
Année 2015-2016 : Formes littéraires et ressources de la pensée morale

De l’épicurisme chrétien et de ses variations entre Age Baroque et Lumières 

Le propos de ce séminaire s’inscrit dans une enquête sur l’histoire des relations entre formes littéraires et pensée morale poursuivie par le CRRLPM, en lien avec le programme « Approches transdisciplinaires de la pensée morale : transferts, transformations, variations » soutenu par le Laboratoire d’Excellence TransferS. Il s’agit notamment d’y réexaminer les usages et les effets des formes littéraires en s’interrogeant sur les types d’expérience morale et de questionnements axiologiques auxquels elles furent liées, entre l’héritage des modèles de Sagesse antiques et l’émergence d’anthropologies nouvelles dans l’Europe de la Première Modernité. Dans le prolongement du colloque « Critique et éthique » organisé les 09 et 10 novembre 2015 en collaboration avec Thomas Pavel et le Centre de l’université de Chicago à Paris, et en amont du Colloque international « Le plaisir des modernes. Epicurisme et pensée morale » (XVIème-XXIème siècle) » (ENS et IEA de Paris, 8 et 9 avril 2016), on abordera cette année une grande diversité de cas, d’un genre à l’autre, en insistant plus spécifiquement sur certaines formes complexes de scepticisme et d’épicurisme entre Age Baroque et Lumières.

Séminaire organisé par Jean-Charles Darmon (Professeur à l’UVSQ, membre senior de l’IUF, responsable du Centre de Recherche sur les relations entre littérature, philosophie et morale (composante de l’USR « République des savoirs », CNRS-ENS-Collège de France), en collaboration avec le laboratoire DYPAC de l’université de Versailles-Saint-Quentin.

programme litterature et morale