Louis Pijaudier-Cabot

Équipe : Mathesis

Statut : 

Axes de recherche

Titre de thèse :
« L’invention des mondes possibles,
La genèse du réalisme modal de Duns Scot à Leibniz »

Directeur(rice)(s) de thèse :
Jean-Pascal Anfray (ENS)

Année académique d’inscription (ED 540) :
2018-2019

Résumé :
Ce projet de recherche part de l’idée que l’émergence de la notion de monde possible s’inscrit dans la genèse du réalisme modal qui s’étend de Duns Scot à Leibniz, terminus respectivement a quo et ad quem du corpus de cette étude. En retraçant les ascendances scolastiques du réalisme modal, il entend saisir l’histoire du problème à travers lequel s’est constituée la théorie des mondes possibles : analyser le discours modal et rendre raison des entités qui y sont impliquées. Ces deux philosophèmes – réalisme modal et mondes possibles – ont connu un regain d’intérêt lors du renouveau de la métaphysique dans la tradition analytique ; cette étude permettrait aussi bien de retracer les origines historiques d’un tel renouveau de la philosophie des modalités que de se poser la question de la cohérence du réalisme modal.

Mots clefs :
Métaphysique des modalités, Mondes possibles, Histoire de la philosophie moderne