Saki Sekiguchi

Équipe : Mathesis

Affiliation : 

Grade : 

Crédit photo : © Pole communication de l’ENS

Axes de recherche

Titre de thèse :

« La conception de la « religion civile »
chez Jean-Jacques Rousseau. »

Directice de thèse :
Florent Guénard (CNRS)

Année académique d’inscription :
2020-2021

 

Résumé :
Notre projet de recherche se propose d’examiner la signification de la « religion civile » telle qu’elle est présentée au chapitre 8 du livre IV du Contrat social par rapport aux principes du droit politique de la philosophie politique de Jean-Jacques Rousseau. Notre problématique générale sera la suivante : quelle est la fonction de la religion civile au sein d’une communauté politique fondée sur un pacte social ? Notre recherche portera principalement sur les relations entre politique et religion dans la France du XVIIIe siècle, dans le but de trouver une amorce de solution au problème des passions humaines dans la société civile. Notre travail a pour objectif d’examiner la fonction de la religion civile en tant qu’institution civile pouvant transformer des individus en citoyens. Il s’agira également d’éclairer l’intention de Rousseau qui vise à surmonter des obstacles au politique tels que l’intolérance et le fanatisme issus de sentiments religieux ou de la foi. Nous chercherons essentiellement à élucider le mécanisme psychologique et de la structure institutionnelle de cette transformation par le biais de la religion civile dans la philosophie politique de Rousseau. Afin de réaliser l’objectif, notre thèse sera constituée de deux parties. Dans la première partie, nous examinerons la conception de la religion civile dans le contexte théorique. Nous monterons que Rousseau perçoit le caractère nuisible des passions au politique et qu’il essaie de surmonter cette difficulté par la religion civile. Dans la seconde partie, nous identifierons dans le contexte historique ce qui fait obstacle à la communauté politique et qui incite Rousseau à forger sa conception de la religion civile. L’objet de notre analyse sera une problématique telle que l’intolérance et le fanatisme. Ces considérations nous permettront de mettre en lumière la signification de la philosophie politique de Rousseau, de mettre au jour son intention d’introduire la religion civile au niveau de l’État et de réconcilier croyance individuelle et devoir civil, en défendant le peuple contre l’intolérance et le fanatisme.

Mots-clés :
Philosophie politique des Lumières, Religion et Politique, Théorie du contrat social.