République des Savoirs

Laboratoire transdisciplinaire du CNRS, ENS et du Collège de France

Séminaire doctoral “Événement, nature, histoire”


Détails de l’événement

Cet événement s’est terminé le 06 juin 2024


Adresse :
ENS – 45, rue D’Ulm – Paris Ve
Pavillon Pasteur : salle Pasteur (1er étage) ou en salle Sartre (sous-sol)

organisé par
Anthony DEKHIL (République des Savoirs, PhilOfr) ; Lucas ESCOBAR (République des savoirs, Mathesis) ; Alexis GEISLER-ROBLIN (République des savoirs, Centre Cavaillès) ainsi que Giovanni FAVA (Università Ca’ Foscari Venezia) et Claudia TERRA (Archives Husserl)

Présentation

Qu’est-ce qu’un événement ? Comment le circonscrire et l’interpréter ? Quel rôle joue-t-il dans les sciences historiques ? Ce séminaire a pour vocation d’interroger la nature et la place des événements dans les sciences historiques.
Dans un cadre large, peut être appelé événement tout changement d’état, qu’il soit relationnel, humain ou non-humain. Il désigne ce qui arrive en un lieu et en un instant, que ce soit lointain ou proche. De façon plus étroite, on parle d’événement lorsque ce qui se passe n’apparaît pas conforme à une attente préalable. Ainsi situé entre la relecture et l’anticipation, l’évènement devient une source d’études approfondies et le lieu d’une émergence de sens.
Par leur attachement au singulier, les sciences historiques, de l’histoire à la climatologie en passant par l’archéologie et la géologie, s’attachent à rendre compte des événements en les inscrivant dans une trame narrative. Nous chercherons à déterminer s’il existe une unité des sciences qui s’intéressent à l’événement et à comprendre comment chacune de ces sciences se saisit de la notion, que ce soit comme concept technique, explicatif ou narratif.
C’est finalement notre rapport au temps que nous chercherons à sonder par cet axe resserré en nous interrogeant sur la façon dont l’existence humaine s’inscrit dans le temps par le jeu de médiations (science, récit, fiction) qui lui donne prise sur l’événement.
Le séminaire est construit autour de la lecture et la discussion d’articles de philosophie des sciences, philosophie de l’histoire et métaphysique. Certaines séances donneront lieu à un dialogue avec des intervenantes et des intervenants invités.

 

Programme

 

  • 5 octobre 2023, 18h-20h, salle Sartre :
    Christophe Bonneuil (GRHEN/EHESS) : présentation des ses travaux.
  • 9 novembre 2023, 18h-20h, Salle Pasteur :
    Alexis Groussaud (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, École doctorale Archéologie) : « De l’angoisse narrative à la méthode du récit »
    Anthony Dekhil (République des Savoirs, PhilOfr) : « Événement et factualité. La construction du temps historique chez Ricœur »
  • 7 décembre 2023, 18h-20h, Salle Sartre :
    Maël Montévil (CNRS – République des Savoirs, Centre Cavaillès) : « Quel concept d’historicité pour la biologie ? »
  • 1er février 2024, 18h-20h, Salle Pasteur :
    Mariana Larison (CONICET, Argentine) : « L’institution entre constitution et événement : quelle phénoménologie ? »
  • 7 mars 2024, 18h-20h, Salle Pasteur :
    Alban Stuckel (Pays Germaniques, Archives Husserl) : « État de nature et avènement de l’homme. Quelques difficultés d’interprétation des rapports entre nature et histoire chez Hans Blumenberg »
    Anton Robert (République des Savoirs, Centre Cavaillès) : « De la physique à la biologie : l’enjeu épistémologique de l’historicité du vivant »
  • 4 avril 2024, 18h-20h, Salle Pasteur :
    Christophe Bouton (Université Bordeaux Montaigne, SPH) : « Événement, structure, accélération »
  • 2 mai 2024, 18h-20h, Salle Pasteur :
    Claudia Terra (Pays Germaniques, Archives Husserl) : « La structure de la conjoncture: (més)aventures du capitaine Cook à Hawaï »
    Victor Simonnet (Université Paris 8, Cresppa) : « Michel Serres et l’événement »
  • 30 mai 2024, 18h-20h, Salle Sartre :
    Arto Charpentier (ENS-PSL, République des Savoirs) : « Nature et histoire chez John Dewey. Une triple historicité enchevêtrée »
  • 6 juin 2024, 18h-20h, salle des Conférences (46 rue d’Ulm) :
    François Hartog (EHESS, CRH) : « Le temps de l’Anthropocène »